Salut les mélodiques

Devin Townsend est une référence absolue du black métal depuis plusieurs années. Son ex-groupe Strapping Young Lad a fait vibré bon nombre de chaumières et gueuler pas mal de voisins (les miens, entres autres) depuis 1995.

Découvert à 19 ans par Steve Vai qui l’a embauché pour son album Sex and Religion, Devin Towsend (Hevydevy pour les connaisseurs) est une espèce de rat de laboratoire (au look original) qui expérimente sans cesses dans de très nombreux projets. Il a conçu… (bougez pas, je recompte… Non, c’est pas possible, je recommence… Mais non !.. Attendez… Ah ben si…) 18 albums !!! Là, c’est même plus de la prolifération, c’est… pas nommable. En tout cas, ça impressionne d’autant que, pour avoir écouté la majorité, c’est une super qualité et un très bon moment à chaque galette…

Project Ki regroupe les derniers travaux du Dr. Townsend et s’étend sur pas moins de quatre albums, chacun enregistrés avec des musiciens différents en fonction de l’ambiance. Ki est donc sorti le 29 mai 2009. C’est le plus subtile des 4 aux dires du docteur. Enregistré avec quelques musiciens très expérimentés, on y découvre une atmosphère bizarre autant qu’étrange, toute en finesse.

Pour chacun des albums de Hevydevy, on doit se poser la question : Où est-ce qu’on le range ? Ben, j’avouerais que j’en sais foutrement rien ! Donc direction “étagère alternative” dans mon armoire métal prog. Pour ceux qui s’attendent à un moment black métal, vous risquez d’être très surpris. On a en effet affaire à un album de métal… En clair…
Attention, je réclame votre attention : quand je dis en clair, c’est vraiment en clair, par opposition à la disto qui est le lieu commun de tous les albums de métal depuis les origines. Le résultat est vraiment très fin et rend l’atmosphère d’autant plus malsaine. A la limite, quand la pression monte, on a doit à un petit son crunch assez léger.
Niveau voix, on découvre notre cher Devin en clair comme en saturé, mais on a aussi une bonne surprise : une chanteuse ! Y’a une chanteuse ! Non, c’est incroyable, c’est la première fois. Snif, j’en pleurerais… Surtout qu’elle a une voix très particulière qui colle parfaitement à l’ambiance. Mais me demandez pas qui c’est : pas trouvé ! On n’en parle nulle part…

L’album est encore une fois très bien réalisé, superbement enregistré et incroyablement bon ! On regrettera peut être seulement son coté un peu répétitif. Assez peu de surprise aux tournants. Structurellement progressif, profondément atmosphérique, mélodiquement métal, méthodiquement envoutant. Devin Townsend nous invite dans son labo pour nous présenter les résultats de ses dernières expériences.

Coté influences, on a jamais vraiment besoin de chercher chez Devin, vu le grand original auquel on a affaire. Toutefois, on retrouve dans les ponts et solos quelques idées à la Opeth. On trouve aussi un morceau dont on a du mal à dire s’il s’agit d’une parodie d’Elvis ou bien d’un hommage. Je ne m’attarderais pas plus sur les influences puisque je n’ai pas remarqué grand chose de plus.

On se retrouve une nouvelle fois devant un superbe travail du maître du métal. Les idées sont très bonnes et, étant donné le nombre de fans de ce génie, on est en droit de penser que l’initiative du métal en clair sera reprise, sans doute améliorée. Alors, nouveau genre ou bien ? L’avenir nous le dira…

En ce qui concerne le reste du projet, les trois prochains albums sortiront d’ici le premier trimestre 2010. Les deux suivants indiqueraient une gradation vers le heavy. Le 3e (Deconstruction) serait le plus violent jamais réalisé par Devin Townsend, selon lui. Une chose est sûre, on peut faire confiance au docteur. Et j’aurais l’occasion de vous reparler de ses travaux…

J’ajouterais juste, pour les interessés et pour les fans, que le projet fera l’objet d’une édition intégrale avec un coffret de 8 cd contenant notamment des enregistrement de jam avec les musiciens…

Liste des pistes :

01 – A Monday
02 – Coast
03 – Disrupt
04 – Gato
05 – Terminal
06 – Heaven send
07 – Ain’t never gonna win
08 – Winter
09 – Trainfire
10 – Lady Helen
11 – Ki
12 – Quiet riot
13 – Demon league

Le site officiel de Devin townsend

Retrouvez Devin Townsend sur Wikipedia
Le Myspace officiel de Devin Townsend
Ecoutez Ki sur Spotify