Cela faisait 4 ans que Our Lady Peace avait disparu de l’actualité. En effet, après la sortie dans la douleur, de l’album Healthy in Paranoid Times en 2005, le quatuor canadien ne nous avait offert que deux best-of.

Il faut dire qu’ils ne sont pas passés loin de la séparation à ce moment là. «Un disque qui a pris beaucoup trop de temps à faire, a coûté trop cher et a été fait dans une atmosphère trop dramatique» commente maintenant Raine Maida, le chanteur du groupe. 3 ans de pause ont donc suivis, pour évacuer la pression et la tension. 3 ans qui ont permis à Raine de produire deux albums solos. Love hope hero sorti en 2006, puis The hunter’s lullaby en 2007. Une expérience “cathartique” parait-il, mais qui a permis au groupe de prendre assez de distance pour revenir, uni, sur le devant de la scène.

Ce retour, il s’est officialisé le 21 juillet, avec la sortie de leur 6ème album Burn burn.

All you did was save my life le premier single de ce nouvel opus avait été diffusé sur le net il y a plusieurs mois maintenant, et laissait présager pleins de bonnes choses pour l’avenir.

  1. All you did was save my life
  2. Dreamland
  3. Monkey brains
  4. The end is where we begin
  5. Escape artist
  6. Refuge
  7. Never get over you
  8. White flags
  9. Signs of life
  10. Paper moon

10 pistes pour 38 minutes de plaisir. Bon d’accord, il faut être honnête. Burn burn n’est pas la révolution qu’a été Clumsy à son époque. Quoi qu’il en soit, ils réalisent avec ce come-back un des albums les plus intéressants de leur carrière (15 ans maintenant, c’est pas rien !).

Loin du superflu qui encombrait leurs dernières créations, loin de la recherche d’une future révolution musicale. Un retour au source, sans prise de tête, qui permet à Our Lady Peace de signer un de ces bons disques rock, comme on les aime.

Une chose est sûre, Our Lady Peace ne fait pas encore partie du passé, et s’ils continuent comme ca, ils continueront de me faire bouger un bon moment.

Le groupe tourne tout l’été, malheureusement pour nous, tous les concerts auront lieux au Canada ou aux Etats-Unis. Du coup, pour surmonter la déception, j’écoute Dreamland en boucle toute la journée.

Site officiel
MySpace officiel
Page Facebook
Twitter
Ecoutez All you did was save my life sur Spotify
Ecouter All you did was save my life sur Deezer