“We made songs with the Aliens” – Crazy Sounds with the Aliens

Dès les premières rimes de l’album, le ton est donné, les cuivres résonnent, une voix venue d’une galaxie très très lointaine se fait entendre et là, le beat puissant se lance. Premier coup de massue sur la tête, la machine Maniacx est lancée et nous fait voir à nous aussi les étoiles !

Sorti il y a déjà quelques mois (le 22 septembre 2008), je voulais revenir sur un groupe bien de chez nous et pas assez connu à mon goût, qui a pourtant tous les ingrédients pour s’exporter outre-atlantique et partout dans le monde, Maniacx.

C’est l’histoire de deux jeunes Canneois (le Chanteur et Rappeur Beecy Rich et le Compositeur Flik Flak) membres de différents groupes de néo-métal façon Rage Against The Machine qui décident un jour de réveiller le hip-hop. Pour cela sur leur chemin ils rencontrent Duff, le DJ déjanté du groupe à moitié schizo (il n’est pas rare de le voir prendre la forme de Mr Starlight, un homme avec une boule à facette en guise de couvre-chef).
Les désormais bien-nommés, Maniacx, nourrissant tous les trois une passion pour le genre électro s’en allèrent donc semer leur style musical particulier partout en France, dans un milieu où le hip-hop s’était quelque peu endormi.

C’est avec un premier opus publié en janvier 2008 intitulé Maniacx que le groupe impose d’entrée de jeu son style inimitable : cette bande de trois geeks, fan de dessin animés, de jeux vidéos et bien sûr de musique se permettent tous les excès.
Imaginez un mixeur géant avec à la base des grosses basses électro et des beats à faire vibrer tout votre corps et par dessus : des chants en anglais, une injection de sons 8-bit (tout droit sortis de ta dernière game-boy qu’était même pas en couleur), des riffs de guitares dévastateurs comme le titre Rime’s Shot dont le refrain ferait pâlir plus d’un chanteur de hard-rock, ou encore des cuivres ska des plus festifs à l’instar de Funny Guys, titre phare de l’album !



C’est dans cet univers cartoonesque et drôle que nous invite Maniacx et où s’invitent aussi quelques personnages inventés de toutes pièces par nos trois créateurs, venant peupler leur univers. Maniacx nous invite à bouger nos fesses, à nous déhancher, secouer la tête… bref, à faire la fête car c’est bien de cela qu’il s’agit ici.

Mais c’est avec leur second opus que les “troublermakers du hip-hop” comme ils se nomment, s’imposent véritablement. Crazy Sounds With The Aliens est un monstre, un ovni venu d’on ne sait pour tous nous faire danser comme le laisse présager la cover du disque. Encore plus aboutit que le premier, les Canneois reprennent la même recette, les mêmes ingrédients et s’entichent par contre que quelques invités surprise, non pas des moindres, les marionnettes folles de PuppetMastaz que l’on retrouve sur trois pistes dans l’album Video Games, Freaks Unit et Spend My Money. Tout ce petit monde va user de ses talents que ce soit dans les thèmes abordés ou dans les influences musicales pour vous faire bouger pendant à peu près une heure ! Et c’est bien là en fait le point faible de l’album, d’une durée trop courte puisque qu’on en redemande encore et encore à l’instar du très rock n’ roll Alcohol ou de l’ultra-festif Flik Flak Fan’s Club et ses cuivres ska endiablés !

Une fois l’écoute de leur album terminée, on aimerait tellement les rejoindre et monter dans leur vaisseau spatial pour partir avec eux sur leur planète. Ou du moins, aller les voir en concert où ils explosent littéralement : mises en scène, prestations déjantées et surprise à la fin ! On en ressort lessivé, épuisé mais on a qu’une envie, c’est d’y retourner !

Maniacx retranscrit son univers geek, presque adolescent dans sa musique et donne un grand coup de pied au fesse du hip-hop en nous faisant partager ses influences musicales dans une bonne humeur communicative. Le tout reste sincère et c’est bien tout ce qu’on demande à un artiste !

MySpace
Ecouter Maniacx sur Deezer