Le 3 février 2010, était sous le signe de la solidarité sous le ciel angevin au Chabada pour une soirée d’exception.

_ Avant tout, quelques mots sur l’association organisatrice, l’association Al Kadmanjâti, créée à l’initiative de l’altiste Ramzi Aburedwan du conservatoire d’Angers et originaire du camp de réfugiés d’Al Amari à côté de Ramallah.
_ Le but premier de cette association est de soutenir l’effort d’éducation et de scolarisation des enfants palestiniens via l’accessibilité à la musique. Il leur est ainsi permis de découvrir leur propre culture ainsi que d’autres cultures pour s’évader quelques instants de leur quotidien.
_ Dès 2005, une école de musique a pu ouvrir ses portes à Ramallah, puis en 2007, une seconde à Jénine. Aujourd’hui, leur présence est plus nombreuses : différents villages, différents camps (Qalandiah, Jalazoun, Al Amari et Tulkarem).
_ En 2008, ils ont également pu commencer un cursus au Liban dans les camps de réfugiés palestiniens de Chatila et Burj Al Barajneh.
_ A ce jour, plus de 500 enfants palestiniens suivent un enseignement musical.
_ Bien entendu, en plus de ça, l’association organise différents évènements tout au long de l’année.
_ Ainsi, cette soirée de soutien a lieu annuellement depuis 2003, grâce à des artistes bénévoles, afin d’apporter leur appui à un projet culturel destiné aux enfants Palestiniens.
_ Voilà, il me paraissait important de poser le contexte pour comprendre que venir à cette soirée, c’est profiter d’une soirée avec des artistes de talent, participer à un projet important, mais, c’est aussi se souvenir qu’ici nous avons accès à la musique et que, ailleurs, c’est différent.

La soirée commence avec Trio Haneen, représentants des premiers cours prodigués par Al Kadmanjâti à Ramallah. En effet, aujourd’hui les trois jeunes : Amir Malhis, Montaser Jebrini et Mohammad Karzon sont au conservatoire d’Angers afin de parfaire leur formation. Ils enseigneront ensuite dans les centres de musique de l’association.
_ Vous fermez les yeux, vous vous sentez ailleurs, d’un ils jouent merveilleusement (Ils ne veulent même pas quitter la scène quand on leur fait signe ! Et d’ailleurs ils ont eu raison, on ne voulait pas les voir partir !) et de deux, ils mêlent avec brio variété et classique du Moyen Orient. La cohésion qui en ressort nous rend muets d’admiration. Guitare, clarinette, percussions, chant… tout est là pour nous ravir et nous faire partager un moment l’histoire d’un joli conte des temps modernes. Leur ainés viennent les rejoindre et les accompagner le temps de quelques musiques. Cette fois il est temps, ils sont forcés de laisser la scène à un artiste tant attendu. Profitons-en pour déguster les délices d’ailleurs qui nous sont proposés ! Ce n’est pas ce soir qu’on fera régime !

Le temps de changer la scène, de la préparer pour Siméo, et le tour est joué !

_ Sauf, oui il y a un sauf … les pédales au nombre de 47 ou 48 (Oui, Siméo ne sait plus lui-même !) ont décidé que ce soir elles ne fonctionneraient pas. Et là c’est juste la catastrophe, l’horreur pour Siméo. Allez, il nous demande d’être indulgents, mais nous ne doutons pas qu’il va réussir une prouesse ! Pari réussi ! Certes, il ne peut s’éclater comme il a l’habitude de le faire, mais, le show est là, et le sourire apparait sur nos visages, nos corps commencent à danser ! Je suis sure, c’était un coup promo pour qu’on retourne le voir ! Bien sûr je rigole mais, je vous invite à aller le voir s’il passe près de chez vous ! Moi j’y retournerai avec grand plaisir ! Cet homme-orchestre nous raconte des histoires plus farfelues les unes que les autres, le tout emmitouflé de la chaleur de sa voix. En tout cas, c’est sûr, le monsieur est drôlement “timide” !!!
_ Les titres s’enchainent à la perfection (ou presque vu les déboires de la soirée !). Mademoiselle surprend plus d’une personne, c’est même drôle de regarder les réactions du public ! En tout cas, tout le monde est conquis !
_ Ce soir, nous étions bien « Sous un ciel trois étoiles » parfois aux allures de cirque enchanté avec cette atmosphère si particulière et ineffable.

_ Youyou voilà mes chouchous ! Oh ça va, comme si vous n’aviez pas compris que j’aime les Ogres de Barback ! Les gens se resserrent, c’est l’amour Ogres ! L’excitation monte !

_ Quelques mois après leur précédent passage au Chabada, ils arrivent sur scène … j’espère secrètement que le public sera plus réceptif… Ouf je suis vite rassurée bien que ce ne soit pas l’apogée…
_ Une setlist qui fait plaisir aux oreilles et nous permet de nous rappeler le bonheur éprouvé à leur écoute !
-# Daron
-# Accordéon pour les cons
-# Rue de Panam
-# Les voyageurs
-# Grand-mère
-# Salut à toi
-# Invitation
-# Café du canal
-# Jésus
-# Contes, vents et marées
-# Mes saints
-# Grosse tortue
-# Ni Dieu ni Dieue
-# La manche
-# Salut à vous

Une performance à la hauteur de leur talent pour ravir toutes les personnes présentes et tous leurs fans qui parlent déjà des prochaines dates qu’ils feront !
_ On a pu se défouler, danser, chanter … et c’est juste génial ! Ces quatre troubadours sont toujours là pour donner la pêche et encore plus dans le froid de l’hiver ! On me chuchote à l’oreille que j’en fais trop …

Ensuite, après ce superbe moment il serait temps de prendre quelques calmants pour se détendre et arrêter de sourire sans raison. Nouvel R arrive !

_ Après sueur et fatigue, nous tentons malgré tout de suivre ce groupe de hip-hop… sans grande certitude étant donné que c’est loin de notre univers. Ils chantent leur rage, leur vie, témoins de notre époque.
_ Le temps de quelques chansons, mais là, véritablement ce n’est pas pour moi bien que ça se laisse plus écouter que certains groupes du genre ! Nous nous en allons dormir ! Je laisse à Samuel le soin de parler d’eux et de vous les faire découvrir !

Une soirée remplie de musique, de discussions étonnantes, de surprises … Une soirée comme on en redemande.

Merci @ Yacine Laghrour

Photos : © Justine Boishus.

L’album photos de la soirée

_ Site officiel de Siméo
_ MySpace de Siméo

_ Site officiel des Ogres
_ MySpace des Ogres de Barback

_ Site officiel de Nouvel R
_ MySpace de Nouvel R