20h30 passé, nous arrivons un peu à la bourre pour cause de galère pour trouver à manger, de serveur pas très rapide, et de pizza pas cuite ingurgitée en 10 minutes. La première partie a déjà commencé. Nous rentrons dans la salle qui est en fait une MJC, la salle principale, où se situe la scène, est grande mais du fait de la disposition du sound board, très proche de la scène et très volumineux, le public est très proche des musiciens.

La première partie est assurée par Delbi, un gars tout seul avec sa guitare et ses “machines” pour bidouiller le son. Déjà je ne suis pas très réactif aux gars tout seuls avec leur guitare sur scène mais là en plus avec les boucles qui n’en finissent pas, ce n’est vraiment pas ma tasse de thé.

Le public est clairsemé, bien qu’il se densifie pour No One Is Innocent, et est composé en majorité de trentenaires, dans ces conditions avec le pote qui m’accompagne nous nous demandons si ça va pogotter et slammer et nous sommes assez sceptiques. L’autre question est de savoir s’il va avoir des inédits. En effet à part cette série de concerts, il n’y a pas vraiment d’actualité pour le groupe. Sont-ils en phase d’enregistrement ? Un album est prévu à plus ou moins long terme ? Aucune idée.

Le groupe arrive sur scène et la première chose que fait Kémar, s’est enlever son T-shirt. Dès les premières notes de Nomenklatura c’est la folie sur scène et dans la salle. Kémar saute dans tous les sens et le public aussi. Il y a même quelques courageux qui se mettent à slammer. Kémar ira à plusieurs reprises dans le public et slammera même dans la foule. Petite nouveauté par rapport à la précédente tournée, un DJ est sur scène, c’est toujours plus sympa d’avoir le gars qui balance les effets sur scène qu’en coulisse. Au milieu de ses propres titres le groupe nous propose une petite reprise des Stooges avec Down On The Street. No One ne nous laissent pas en reste au niveau des nouvelles compos avec pas moins de quatre nouveaux titres joués ce soir-là : Le Monde Entier, Hurry Up, sur les traders, Qui Je Suis, avec le bassiste à la guitare acoustique sur l’identité (nationale ou pas) et Drugs qui finit le show et sur laquelle Kémar fait monter une partie du public sur scène. Comme toujours avec No One Is Innocent, ces nouveaux titres sont très engagés et collent à l’actualité sauf Drugs qui est plus défouloir.

Au final, un bon concert de No One, avec une bonne ambiance sur scène et dans la salle. Et ça fait toujours plaisir d’avoir des petits inédits sur scène, d’avoir une toute petite idée de ce que va donner le futur album. Seul petit bémol à cette bonne soirée c’est la courte durée du show, 1h10 de concert c’est toujours trop court mais on leur pardonne bien volontiers, festival oblige.

Set List :
Nomenklatura
Les Mêmes Idées, La Même Erreur
Revolution.com
Gazoline
L’amour De La Haine
Le Monde Entier
US Festival
Down On The Street (The Stooges cover)
Hurry Up
Liar (machine à rêve)
Chile

Qui Je Suis
Henry, Serial Killer
La Peau
Drugs

photos : © xac

[NO ONE IS INNOCENT] sur myspace
[NO ONE IS INNOCENT] sur wikipédia
[NO ONE IS INNOCENT] sur facebook