“Je veux réveiller le ponk qui est en moi !


Faire péter le stupide, stupide, ponk, ponk !


Je veux réveiller le ponk qui est en moi !


Faire péter le ke-pon, paye ton ponk, fais péter le ponk !”

Svinkels… Pour certains, il s’agirait juste d’une bande d’allumés composée de deux alcooliques notoires et d’un toxicomane, un peu asociaux sur les bords qui ont un jour décidé de gueuler dans un micro, leur amour envers la défonce (mais alors la Défonce avec un grand D) et autres excès en tout genre. Et pour les autres, dont je fais partie, Svinkels c’est : deux alcooliques notoires et un toxicomane qui ont un jour décidé de gueuler dans un micro leur amour envers la défonce et autres excès en tout genre! Mais pas seulement!
Oui les Svinkels sont humainement bourrés de défauts, mais musicalement il s’agit avant tout de trois passionnés qui se montrent terriblement géniaux dans ce qu’ils font!

Gérard Baste, Nikus Pocus et Xanax pour ne pas les citer ont tous les trois débuté dans le hip-hop dans les années 90. Et c’est en 1999 que sort leur premier album Tapis Rouge. Un album vite devenu culte pour les fans du groupe parisien qui réussit l’exploit de réunir sous sa bannière un public composé aussi de bien de teuffeurs en pantalons kakis, des djeuns en survêt Adidas ainsi que plus surprenant, de vrais punks à la crête dressée!

Svinkels, les vilains petits canards du rap français.
Alors qu’à l’époque les amateurs se passaient Touche D’espoir, Les Princes De La Ville ou encore Le code de l’honneur dans les oreilles, ces joyeux lurons eux, vidaient des bières et remuaient la tête sur Les Bérus et Panthera.

C’est donc presque tout naturellement que l’on retrouve sur cet album un titre qui n’hésite pas à pogoter dans la tracklist tous les autres pour se faire remarquer : Réveille le Punk (full metal mix)!
Un titre évocateur pour une chanson qui l’est tout autant, morceau révélateur de l’état d’esprit du groupe.

“Je veux réveiller le punk qui est en moi


Faire péter le junkie


Ce soir j’en ai marre d’être funky


J’veux disjoncter à l’acide


Gerber juste avant le concert


Monter sur scène tout livide”

Tout est dit dès les premières rimes. Le Svink’ affiche sa mentalité de punk/rockeur tout le long du morceau, appuyé par un bon gros riff heavy metal qui ravira les puristes du genre. De plus, le groupe s’est forgé sa réputation pour la qualité de ses textes, son ton décomplexé et souvent drôle. Réveille Le Punk ne déroge pas à la règle et le duo Baste/Nikus nous régale de quelques jeux de mots désormais inscrits au panthéon de la punchline : “J’ai bu comme Ludwig quatre-vingt 8.6, Double zéro de conduite six, Suicidal Tendances!

Réveille Le Punk sent la mauvaise bière bon marché, les caniveaux et laisse un arrière goût de sang dans la bouche!
Un véritable hymne rock’n’roll lâché comme une bombe en plein milieu d’un hip-hop trop ancré dans ses banlieues. Subversif et prêt à tout!

Site Officiel


Myspace


Ecouter Tapis Rouge sur Deezer


Les Paroles de Réveille Le Punk