Celle qui s’est faite appeler pendant un moment Marie n’Käfer puis Rainer Maria conserve désormais, et ce depuis 2008 maintenant, la particule “Anything” devant l’immuable “Maria” (référence au poète Maria Rainer Rilke), résumant ainsi plutôt bien le chemin parcouru jusqu’à cet EP (le deuxième pour l’artiste). Peu importe quelle Maria vous êtes sur le point d’entendre, cette jeune femme originaire de Marseille qui a grandi à Salon de Provence, propose toujours une ambiance unique et une musique au caractère bien trempé.

Ce que l’on peut déjà noter après une première écoute, c’est que la musique de I Am Vertical reflète complètement l’emballage du produit lui-même. Le “fantôme” de Sophie Gonthier (son vrai nom vous l’aurez compris) photographié sur la pochette et le fait qu’on se retrouve littéralement projeté la tête dans les étoiles une fois que l’on ouvre l’objet, nous rappellent que Anything Maria est une artiste pas comme les autres, insaisissable, inclassable et très loin de nous pauvres petits français à la créativité limitée !

En effet, Sophie a vécu pendant un moment en Allemagne, à Berlin plus précisément, où la scène musicale est en constante ébullition depuis la chute du Mur et chacun y va de ses expérimentations, ne se fixant aucune limite, brisant les barrières entre les styles et en découvrant de nouveaux. Cet esprit de créativité, Anything Maria l’a bien intégré au fil du temps passé dans la capitale et cela se ressent dans sa musique.
Entre électro, pop et rock à tendance punk façon Sonic Youth, I am Vertical esquisse en 4 titres un portrait biographique de cette touche à tout qui étale ses influences aux 4 quatre coins du cadre.

Cook Him Up tout d’abord, entre pop décomplexée et techno minimale rebondissante, la voix du petit chaperon Maria se fraye un chemin tout en désinvolture à travers les bois sombres où résonnent cette ligne de basse ronflante et peu rassurante, dissimulant l’horreur derrière sa végétation, prêt à surgir au moindre signal.
On retrouve la lumière ensuite sur 3’30, sorte de pastiche des chansons pop 80’s comme le prouvent ses riffs de guitares très new-wave remis au goût du jour grâce à une pointe d’électro minimaliste. Un pastiche visant à dénoncer la mainmise des producteurs et des radios sur la création artistique : “You say you want a pop song, I give you a pop song / You say you want a short song, I give you a short song !
White Silence, morceau le plus calme et le plus lumineux de l’album nous propose une échappée hors du temps et de l’espace grâce à la voix toujours plus sensuelle de Maria avant de redescendre sur terre, pour finir sur une touche rock avec Ecstatic Pessimist.

I Am Vertical EP peut paraitre un peu hétérogène et brouillon à première vue, reste qu’il s’agit d’un disque très pointu et diversifié d’un point de vue musical si on s’y attarde un peu. Maria seule derrière son micro et sur scène signe une performance plus que remarquable et donne vite envie qu’arrive son premier album !

Myspace