Wikipédia ne possède pas d’article avec ce nom. Voilà ce que nous dit notre ami wiki en tapant Anathallo dans son moteur de recherche. Pourtant, ce groupe, si peu connu en France, me fait aimer la pop indie comme jamais !

Si vous aimez Sufjan Stevens, vous allez aimer Anathallo, sans aucun doute ! Les sonorités et les voix sont si proches que l’on aurait presque du mal à différencier les deux groupes. L’esprit choral est bien présent, les multiples instruments également. Anathallo, c’est comme savourer une glace framboise en plein été, ou encore se mettre la tête dans un frigo après un footing, la fraicheur est appréciable !

Floating World

Le premier album Floating World sort en 2006. Lancé comme une naissance, Ame nous introduit l’album, et nous laisse entrevoir le fil de l’EP. Ils enchainent avec une sublime chanson pop, à l’arrière de chorale. Au fil de l’album, ça nous prend les tripes. Entre clappements de mains, de bois, de ferrailles, on en redemande.

Canopy Glow

Le second album Canopy Glow du label anticon sort en 2008, mais n’est à l’origine pas distribué en France. Sous cette pochette morbide se cache un album tout autre. Les musiques sont d’ailleurs assez joyeuses, dynamiques à leur façon. Guitares, basse, batterie, piano, harpe, trompette, trombone… nous offrent un mélange déroutant ! C’est un album désarçonné et aux allures de cathédrale, où les sept membres du groupe chantent.

Avec Noni’s field on comprend que cet album sera à la hauteur du premier ! Sleeping torpor est une démonstration de la douce voix de la chanteuse, sous un air de trompette, chœur et piano. Ils concluent avec Tower of babel, c’est à ce moment que je comprends le visuel de la pochette (il était temps !). La tour de Babel permettait de monter au ciel. Légende ou réalité ? On ne le sait toujours pas ! C’est sûrement ce qu’Anathallo souhaite nous laisser penser de cet album.

La découverte !

Fin 2008, dans le Live Factory, ancien bar à concerts à Nantes, je me retrouve par hasard devant la scène à siroter un coca light (Vous n’y croyez pas ?) et deux ou trois bières (beaucoup plus réaliste !). Sans le savoir, j’allais assister à un concert hautement intimiste. Sept jeunes gens s’agglutinent sur la petite scène avec leur gigantesque bordel d’instruments psychédéliques.

Sous ses airs de chorale, cette pop indie, tellement envoûtante me fait disparaître. Je ne suis nulle part ailleurs qu’ici devant cette scène, la bière à la main, et pourtant si loin dans mon esprit. Mélange de sons et d’ambiances, on ne sait où poser les yeux et l’oreille, la lassitude est impossible ! Je pense n’avoir jamais eu un aussi grand coup de cœur lors d’un concert imprévu, à moins de 5 €. Ils savent y faire pour nous embarquer avec eux et nous faire rêver !

Anathallo, c’est de la musique à écouter au fond de son lit pour passer une bonne nuit de sommeil ! Pourtant, je me laisse croire que sans les avoir vus jouer sur scène, on a du mal à apprécier…
A vous de voir !

Le site officiel de Anathallo
Anathallo sur Facebook
Anathallo sur MySpace

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.