WULF c’est un peu le saperlipopette de mes découvertes musicales, ces trois musiciens londoniens – parce que Londres regorge de pépites de ce genre, ça tout le monde le sait – se sont formés en août 2013. Mais c’est fin 2014 que sort leur premier titre Fire, qui réchauffe le coeur et nous rend tout chose, presque timides.

Le piano est parfaitement utilisé, par un procédé qu’ils aiment appeler “hammering piano” où l’acoustique est beaucoup plus ressentie et attaque directement là où il faut. Combiné aux percussions haletantes, ce premier single se veut sincère et poignant, le parfait combo qui les mène peu à peu vers une certaine reconnaissance. Le clip de Fire est sorti début décembre, on y retrouve un univers décalé qui semble être une critique de cette ville (peut-être Londres ?) où le vice est partout. Le groupe nous en offre un travelling au ralenti, remplaçant les humains par des animaux comme des ours, chamois, aigles, sangliers, et à la fin une attaque de ce qui ressemble à un bouc.

Leur nouvelle chanson Lairs, titre éponyme de cet EP qui devrait sortir le 9 mars prochain, est à l’écoute depuis quelques jours. Plus nostalgique que Fire, elle nous conforte dans cette idée d’un groupe à la sensibilité forte, toujours avec ce piano et cette voix douce, presque nasillarde mais jamais dérangeante. Lairs provoque le calme et la sérénité.

Sans en faire trop, le groupe nous emporte dans une atmosphère de confiance, c’est peut-être pour cela que nous les retrouvons cette année dans la programmation du Leeds Festival, avant même la sortie de leur premier EP. Il suffit maintenant de patienter et espérer une explosion avec cet EP, pour faire de cette année 2015 une beauté ponctuée d’avalanches de concerts.

Voici une jolie version acoustique de Fire, par le chanteur seul au piano:

 

favicon du site suivant Site officiel de WULF
icone facebook Facebook de WULF
icone youtube WULF sur YouTube