“C’est où l’after ?”

Après plusieurs mois d’attente voilà enfin le responsable de tous les futurs comas éthyliques en série, les overdoses, les attaques cérébrales et autres enfants illégitimes (je passe sur les dangers liés à la surdité et aux risques cardiaques) qui surviendront après l’écoute de ce disque. Car bien sûr avant de chercher l’after, il faut bien débuter la soirée et ça, c’est avec Da Krew qui s’en charge. Allezzz !

C’est chez qui l’after ?” Et bien c’est chez eux : voir article du 2 février 2010. 8 mois qu’on l’attendait cet album ! Les 6 bonshommes nous avaient heureusement offert un gros amuse-gueule en forme d’EP pour faire patienter les animaux sauvages et baveux que nous sommes, Da Krew Vs Opulsif contenant le titre Augmente réalisé en collaboration avec le duo électro normand qui a notamment produit le remix de ce dernier. Quoi qu’il en soit, le morceau bien que généreux n’a pas suffit à rassasier toute l’immense tablée de chacals amateurs de grosses bouffes électroniques !

6 mois de famine à rester à l’affût du moindre petit beat arrosé à la sauce synthétique, de nappes fondantes et acides ou encore de quelques pulsations hachées menues sans rien voir venir. Et voilà qu’en ce lundi 25 octobre 2010 Tué par la mort sort enfin ! Une galette qui arrive à point pour célébrer 10 ans de carrière et un titre qui résume très bien l’état d’esprit du groupe. La dérision, le côté grand enfants assumé, les couleurs flashy, les soirées, les excès… tout ça tient dans 4 mots qui sonnent d’autant plus comme une devise : “Mourir, c’est un manque de savoir-vivre !

Alors, à partir de là qu’est-ce qu’on fait ? Et bien, on monte le système, on allume les machines, on pousse le gain à fond et c’est parti pour près d’une heure de musique tek bestiale sur laquelle tous les petits copains du Da Krew sont venus prêter main forte. Gerard Baste, l’ancien Svinkels ouvre le bal et la porte de son appartement sur “C’est où l’after ?” pour accueillir toute cette bande de joyeux fêtards tandis qu’Undergang sur Pandemonium régale l’assemblée avec ses machines et un son nourri à la dynamite. Tué par la mort regroupe 14 titres (dont un Entracte avec la participation de Francis Caïbrel – excellent ! -) dont 7 inédits. Mais pour ceux qui seraient déçus par la quantité de nouveaux morceaux, rassurez-vous. Tous les anciens morceaux ont été soit remasterisés soit remixés par les mains expertes du Da Krew Laboratoire et de quelques amis. Ainsi Allezzz, tube tek par définition et après avoir fait un tour chez Nils Jumpen devient une bombe techno/house à ne pas larguer sur n’importe qui : “Da Da Da Krew le groupe… perso j’adore !

Site officiel
Myspace du Da Krew
Myspace du Da Krew Laboratoire
Ecouter Tué par la mort sur Deezer