Comme chaque année, Désinvolt était présent au désormais incontournable festival Les Femmes S’en Mêlent. C’est une programmation exigeante qui est proposée ce soir avec dans le désordre The Pack A.D, Dream Wife, coucou chloe, DEBONAIR, Helluvah, CLARA 3000, Marylou, TGAF, Tryphème, Gigsta, Fils de Venus, La Pieta, Leonie Pernet et la très attendue Virginie Despentes accompagnée par le groupe ZËRO.

C’est Helluvah ouvre le bal dès 19h45 sur la scène de la Chaufferie de la Machine. La scène est en sous-sol, et propose une espace plus resserré et plus intime que Le Central. Le lieu donne une certaine dimension underground à la prestation. Helluvah présente son nouvel EP Echo Valley, mélange de folk, de post-punk et d’électro.

On enchaîne avec la prestation de Leonie Pernet sur la scène du Central. Le set est aérien et mêle avec douceur percussions et synthés. L’artiste avait déjà foulé la scène du festival Les Femmes S’en Mêlent en 2014 à l’occasion de la sortie de son premier EP sur le label KILL THE DJ. Sur scène, la voix se fait envoûtante, les parties au piano sont particulièrement touchantes. Leonie Pernet passe d’un instrument à l’autre avec une aisance assez fascinante. La prestation gagne en énergie sur la fin du set notamment sur les morceaux du premier EP. Les effets électroniques sont assez intéressants et donnent une dimension hypnotique à l’ensemble.

On redescend ensuite à la Chaufferie pour accueillir le duo The Pack A.D (chroniqué il y a quelques temps ici). Originaires de Vancouver, Maya Miller à la batterie et Becky Black à la guitare et au chant nous balancent un bon rock bien punchy. Les mélodies sont très efficaces et le style alterne entre blues-rock et grunge. À deux, elles arrivent à soulever la petite foule qui s’est amassée devant la scène. Leur album Dollhouse est sorti début 2018 sur le label Platinum.

Pendant que The Pack A.D remue la Chaufferie de la Machine, on peut profiter du documentaire TRACKS donne sa langue aux chattes, diffusé par Arte. On y retrouve le parcours d’Angela Davis, Sheila E. ou encore Annie Sprinkle. Asia Argento, MIA et Beth Ditto, côtoient les Femen et autres Pussy Riot.

A 22 heures, la très attendue Virginie Despentes, armée du groupe ZËRO prend possession du Central. Elle nous offre une lecture musicale du Requiem des Innocents de Louis Calaferte. La prestation est de celles qui resteront longtemps gravée dans ma mémoire. Le texte et la posture de celle qui l’interprète font profondément écho à un ressenti intérieur, tout en vibrant de façon précise avec le réel et l’actualité. C’est fort, ça file des frissons. Virginie Despentes plante son regard dans la foule et déclame des paragraphes avec une conviction non-feinte. L’attitude est empreinte de défi et d’humilité à la fois. La musique du groupe ZËRO forme un écrin étrange et envoûtant autour des mots prononcés. Avec Eric Aldea à la guitare, Ivan Chiossone aux claviers et Frank Laurino à la batterie, le son de ZËRO sied parfaitement au texte et à l’instant. On est happé dans l’univers âpre et cru de Calaferte. Le moment a une dimension presque mystique. C’est une prestation qui laisse des traces pendant quelques temps sur l’épiderme. On y repense encore plusieurs jours après.

La Pièta offre une superbe transition avec la suite de la soirée. L’artiste, dont on avait suivi la sortie des chapitres I et II puis III et IV, avait déjà séduit l’équipe de Désinvolt avec son live déjanté deux jours plus tôt à Rennes. Ce 16 mars, à la chaufferie de la Machine, le groupe balance un punk-rap qu’il fait bon entendre en 2018. Rien n’est plus représentatif que les mots que l’artiste partagera quelques jours plus tard pour décrire l’instant : “On m’a dit que c’était mortel, on m’a dit que c’était incroyable, on m’a dit que c’était parfait, on m’a dit merci. Moi j’vous dis que vous étiez mortels, incroyables, parfaits, et je vous dis merci. On s’en souviendra longtemps, vraiment. Merci“. La Pièta fait partie des grands.

La soirée se poursuit avec les beats et les riffs pop de Dream Wife qui investit Le Central vers minuit suivi de Marylou, pendant que TGAF anime la scène de la Chaufferie. Les Fils de Vénus, Tryphème, CLARA 3000, coucou chloe, Gigsta et DEBONAIR se partageront la nuit jusqu’au petit matin. Encore une soirée particulièrement riche en découvertes et musique de qualité.

Photos © Dody.

favicon du site suivant Site officiel du Festival Les Femmes S’en Mêlent
favicon du site suivant Site officiel de Helluvah
icone soundcloud Soundcloud de Léonie Pernet
favicon du site suivant Site officiel de The Pack A.D
icone facebook Facebook de Virginie Despentes
favicon du site suivant Site officiel de La Pietà
icone bandcamp BandCamp de Dream Wife
icone soundcloud Soundcloud de coucou chloe
icone soundcloud Soundcloud de DEBONAIR
icone page web Site officiel de Fils de Venus
icone soundcloud Soundcloud de clara 3000
icone soundcloud Soundcloud de Marylou
icone facebook Facebook de TGAF
icone soundcloud Soundcloud de Tryphème
icone soundcloud Soundcloud de Gigsta